Neuchâtel

Une famille déchirée

Les accords de Dublin continuent de briser  des familles. Le refus d’octroyer l’asile à une Afghane, dont la mère est réfugiée en Suisse et les enfants bloqués à Lesbos, révolte les ONG.
Une famille déchirée
Les accords de Dublin déchirent la famille d'Azadeh*. Les autorités suisses refusent d'examiner sa demande d'asile car elle est passée par l'Allemagne, alors que sa mère a obtenu une admission provisoire. JJT
Migration

Derrière les murs du Centre fédéral de Boudry, dans le canton de Neuchâtel, se jouent des drames dont peu ont connaissance. Sous son foulard noir, Azadeh* a le teint livide, comme si elle n’avait plus vu le soleil depuis des années. Cette ressortissante afghane se bat depuis janvier pour obtenir l’asile en Suisse. Elle espère faire sortir son mari et ses trois enfants, âgés de 11, 8 et 5 ans,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion