Genève

Moins de discrimination à l’embauche?

Un projet de loi socialiste veut introduire le CV anonyme à l’Etat, pour favoriser les compétences avant tout.
Moins de discrimination à l’embauche ?
KEYSTONE/Laurent Gillieron
Emploi

«De nombreuses études prouvent que l’origine, l’âge, le genre ou encore l’apparence physique restent trop souvent des facteurs de discrimination à l’embauche», explique Jennifer Conti, députée socialiste au Grand Conseil genevois. Pour tenter d’y remédier, en partie du moins, elle a rédigé avec sa collègue Xhevrie Osmani un projet de loi visant à introduire le principe du CV anonyme pour les premiers tours du processus de recrutement dans la fonction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion