Vaud

Dans une spirale infernale

Moins visible qu’au bout du lac, la détresse alimentaire à Lausanne affecte de nombreuses personnes. Témoignages de travailleurs et travailleuses touchés par la crise du Covid-19.
Dans une spirale infernale
La Soupe populaire à Lausanne, place de la Riponne. KEYSTONE
Précarité

Des vies déjà sur le fil ont été bousculées par la crise du Covid-19. Les travailleurs et travailleuses sans statut légal n’ont droit à aucune protection sociale et la plupart d’entre eux se sont retrouvés sans aucun revenu d’un jour à l’autre lorsque tout s’est arrêté le 16 mars. La peur au ventre, ils regardent les factures s’accumuler. Beaucoup vivent en sous-location et la menace d’une expulsion est réelle. Certains

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion