Genève

Surveillance des examens «disproportionnée»

Les préposés à la protection des données se disent défavorables au recours au logiciel TestWe par la Faculté d’économie et de management.
Surveillance des examens «disproportionnée»
Le logiciel permet l'identification de l'étudiant lors de sa première connexion et sa surveillance lors de l'examen par une prise de photo chaque 3 secondes. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Université

Dans un avis daté de jeudi, les préposés genevois à la protection des données et à la transparence se sont montrés défavorables à l’usage du logiciel de surveillance des examens à distance TestWe, comme l’a prévu la Faculté d’économie et de management de l’Université de Genève. Le préposé Stéphane Werly et son adjointe, Joséphine Boillat, indiquent: «Les Préposés ont relevé que l’utilisation de ce logiciel impliquait notamment le traitement de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion