Genève

Surveillance des examens «disproportionnée»

Les préposés à la protection des données se disent défavorables au recours au logiciel TestWe par la Faculté d’économie et de management.
Surveillance des examens «disproportionnée»
Le logiciel permet l'identification de l'étudiant lors de sa première connexion et sa surveillance lors de l'examen par une prise de photo chaque 3 secondes. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Université

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion