Égalité

Durant le confinement, le cyber harcèlement se répand

En France, plusieurs activistes et militantes féministes alertent sur la multiplication de comptes qui diffusent des images intimes de jeunes femmes sans leur consentement sur les réseaux sociaux.
Durant le confinement, le cyber harcèlement se répand
Pour les victimes de cyber harcèlement, les conséquences sont d’autant plus dramatiques du fait de l’isolement que peut provoquer le confinement. Pour l’avocate Rachel-Flore Pardo, il est «urgent d’agir». KEYSTONE
Revenge porn

Le calvaire d’Isabelle1Prénoms modifiés par la rédaction. dure depuis plus de deux ans. Son ex-petit ami, en qui elle avait «une confiance aveugle», a enregistré photos et vidéos intimes d’elle sans son consentement, avant de les publier sur le réseau social Snapchat. A la fin de l’année 2019, les images ont été adressées au père de cette lycéenne de 17 ans, établie en Seine-Maritime, l’obligeant à tout révéler aussi à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion