Une petite grippette, selon Bolsonaro

Il persiste, signe et le fait savoir sur Twitter: chaque dimanche, le président Jair Bolsonaro prend un bain de foule en parfaite opposition avec les mesures de confinement décrétées par son ministre de la Santé, le médecin Luis-Henrique Mandetta. Dimanche dernier, le chef d’Etat a participé à un culte évangélique au milieu de ses fidèles, sur le parvis du palais présidentiel. La semaine précédente, il s’était rendu sur les marchés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion