Vaud

Les services sociaux et les psys sont au front

Le canton poursuit son soutien aux personnes les plus démunies de la société.
Les services sociaux et les psys sont au front
La pandémie de coronavirus fait craindre des troubles psychiques chez des personnes jusque-là épargnées ou une accentuation des maladies chez des patients déjà traités. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Coronavirus

Face à la pandémie, l’urgence est sanitaire, mais aussi sociale et psychologique. Les divers services vaudois se sont organisés et sont prêts à répondre aux besoins. «Les psys sont au front», a lancé mercredi Yves Frote, coordinateur cantonal de l’aide psychologique d’urgence. La pandémie de coronavirus tue et rend malade physiquement. Elle angoisse aussi, elle fait craindre des troubles psychiques chez des personnes jusque-là épargnées ou une accentuation des maladies

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion