Genève

Pire que Noël ou le Black Friday

Confinés, les Genevois commandent en ligne. Beaucoup. Le personnel travaillant dans la logistique et la livraison craint pour sa santé. Le syndicat Unia interpelle les autorités.
Pire que Noël ou le Black Friday
Particulièrement sollicités avec la hausse des commandes en ligne, nombre de livreurs craignent pour leur santé. JPDS
Commerce en ligne

«Nous vous livrons gratuitement à domicile. Compte-tenu de la situation actuelle, nos délais de livraison peuvent néanmoins être allongés.» Fnac, Zalando, Ikea, Galaxus, Manor…: la plupart des sites marchands affichent le même message. Si les magasins ont fermé leurs portes, les affaires ne s’arrêtent pas pour autant. «Depuis le début de la crise sanitaire, les achats en ligne ont explosé. Les volumes ont largement dépassé les commandes faites lors du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion