Suisse

Voir l’ennemi pour le combattre

Il est encore temps de dépister à large échelle selon les infectiologues. Interview avec Emma Hodcroft.
Voir l’ennemi pour le combattre
Dépister très largement est crucial: c’est le meilleur moyen de stopper la transmission du virus. KEYSTONE
Pandémie

«Nul ne peut combattre un incendie les yeux bandés.» Lundi, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelait les gouvernements à «faire un test pour chaque cas suspect» de Covid-19. En Suisse, le gouvernement semble déterminé à réserver les tests pour les personnes à risque et celles avec des symptômes. Officialisée le 9 mars, l’approche ciblée de la Confédération a provoqué l’ire d’infectiologues tels que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion