Genève

Le parlement réclame une taxe sur le sucre

Considérant le sucre ajouté dans les boissons et les aliments comme un fléau, le Grand Conseil demande des mesures de protection de la santé au Conseil d’Etat et à Berne.
Le parlement réclame une taxe sur le sucre
Le Conseil d’Etat est appelé à élargir sa politique d’information auprès des plus jeunes et à interdire les distributeurs des produits visés dans les établissements publics, notamment les écoles et les universités. KEYSTONE
Santé publique

«Fléau du siècle», plus «addictif que la cocaïne», le sucre et les ravages qu’il cause sur la santé sont dans le viseur du Grand Conseil genevois. Le parlement a ainsi adopté vendredi une motion du PDC demandant au gouvernement d’introduire une taxe cantonale sur les sucres ajoutés dans les boissons industrielles et dans les produits ultra-transformés. Le texte précise que ces revenus doivent être destinés à la prévention de l’obésité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion