Arts plastiques

Gilbert & George, un duo tout en paradoxes

Les deux artistes plasticiens anglais font l’objet d’une grande ­rétrospective accueillie à Zurich.
Gilbert & George, un duo tout en paradoxes
Gilbert & George en 2007. DARTAR/CC
Zurich

Comme pour Laurel et Hardy, on ne sait jamais qui est le grand et qui est le petit. D’ailleurs, ils sont aussi inséparables qu’eux. Davantage même. Car Gilbert et George vivent et travaillent ensemble, ne sortent pratiquement jamais l’un sans l’autre. Ils ne manquent pas non plus d’humour, un humour pince-sans-rire typiquement anglais. Depuis un demi-siècle, les deux artistes plasticiens en usent pour traiter de la mort, de l’espoir, de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion