Suisse

La justice risque un autogoal

Un des quatre inculpés du premier procès FIFA a déjà annoncé qu’il n’irait pas à Bellinzone, ce matin.
La justice risque un autogoal
L’ancien président de la FIFA Sepp Blatter et Franz Beckenbauer (à droite) sont visés par des enquêtes distinctes. Keystone-archives
Affaire FIFA

Des oiseaux de mauvais augure planent sur le procès qui devrait commencer ce matin au Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone: ce premier procès tenu dans le cadre des enquêtes sur la FIFA risque en effet de ne pas s’ouvrir comme prévu. Un des quatre accusés, âgé de 69 ans, a annoncé qu’il ne ferait pas le voyage en raison du coronavirus. Ils sont quatre: trois anciens hauts fonctionnaires de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion