Genève

Grève administrative au primaire

Le syndicat des enseignants entend lutter contre le refus par le Grand Conseil d’engager près de 200 nouveaux enseignants pour la prochaine rentrée.
Grève administrative au primaire
Selon Francesca Marchesini, présidente de la Société pédagogique genevoise, il y aura un millier d’enfants supplémentaires à l’automne. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Ecole primaire

Le syndicat des enseignants du primaire, la Société pédagogique genevoise (SPG), lance une grève administrative qui débutera le 9 mars. Il entend ainsi lutter contre le refus, par la commission des finances du Grand Conseil, de l’engagement de 196,9 enseignants supplémentaires demandé par le Département de l’instruction publique (DIP) pour faire face à l’augmentation du nombre d’élèves pour la rentrée 2020 – seuls 25 postes ont été acceptés. «Nous nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion