Genève

Des droits politiques pour les handicapés

Près d’un millier de personnes privées de leurs droits politiques à Genève vont bénéficier d’une modification de la Constitution. Le député socialiste Cyril Mizrahi, défenseur des intérêts des personnes handicapés, répond au Courrier.
Des droits civiques pour les handicapés
Député socialiste, Cyril Mizrahi est vice-président de la Fédération genevois des associations de personnes handicapées et de leurs proches (FéGAPH). KEYSTONE
Grand Conseil genevois

Le parlement genevois a décidé, jeudi, de mettre fin à la privation des droits politiques des personnes handicapées. Modifiant la Constitution cantonale, le projet de loi accepté par une large majorité du Grand Conseil devra être entériné par le peuple. Explications de Cyril Mizrahi, député et vice-président de la Fédération genevoise des associations de personnes handicapées et de leurs proches (FéGAPH). Si le vote des élus est confirmé dans les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion