Cinéma

Les exilés face aux tabous de l’islam

Avec Baghdad in my Shadow, le cinéaste suisse Samir ­ausculte les plaies de son Irak natal.
Les exilés face aux tabous de l’islam 1
Activiste féministe en Irak, la comédienne Zahraa Ghandour a bien failli décliner ce rôle sous la pression de sa famille. FILMCOOPI
Interview

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion