Musique

Alex Beaupain, réconfort de la mélancolie

Il se produit jeudi soir au Casino du Locle. Entretien avec un amoureux de chansons tristes qui jongle avec ses romances ratées, les attentats et sa lucidité.
1
«Il n’y a rien qui me réconforte plus que des chansons tristes.» VINCENT DESAILLY
Musique

Alors qu’il remplissait l’Olympia en novembre, Alex Beaupain a choisi de s’arrêter demain au Casino du Locle, son unique date suisse. Pour le chanteur, originaire de Besançon, les montagnes neuchâteloises ont un relent d’enfance. «Je connais beaucoup de frontaliers qui venaient travailler chez vous. J’ai quitté la Franche-Comté il y a longtemps, mais mes racines sont ici et elles éveillent évidemment des souvenirs.» Des réminiscences heureuses auprès d’un père cheminot

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion