Cinéma

Appeler une chatte une chatte

Avec Blue Vulvettes – le sexe féminin existe, un court-métrage qui met en scène de vraies vulves, Camille de Pietro porte les préoccupations féministes sur grand écran aux Journées de Soleure.
Appeler une chatte une chatte 1
Le court-métrage féministe très engagé de Camille de Pietro sera présenté ce vendredi soir aux Journées de Soleure. THEOPHILE BLOUDANIS
Égalité

Camille de Pietro vient de s’installer dans un immense atelier au troisième étage d’un vieil immeuble chaux-de-fonnier. Lorsqu’elle présente son nouveau lieu de travail, ses yeux brillent. La cinéaste s’est entourée de stylistes, de plasticien-es, de peintres et de musicien-ennes. Dans une cuisine partagée au carrelage en damier, à quelques pas d’une table de ping-pong, elle se bat avec une machine à café. Le précieux breuvage enfin coulé, elle s’assied

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion