Genève

Projet pilote d’insertion professionnelle

Le canton lance une allocation de préformation pour permettre à des jeunes sans formation d’entreprendre des stages ou des remises à niveau.
Projet pilote d’insertion professionnelle
Quelques 400 jeunes, aujourd'hui à l'aide sociale, pourraient bénéficier de cette prestation alternative. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Formation professionnelle

Alternative à l’aide sociale pour les jeunes, une allocation de préformation (APF) a été lancée en début de semaine par le Conseil d’Etat genevois sous forme de projet pilote. Son objectif: permettre à des jeunes sans formation d’augmenter leurs chances de réinsertion professionnelle. «A ce stade, le nombre de jeunes actuellement à l’aide sociale et qui pourraient bénéficier de cette prestation alternative est estimé à environ 400», annonce Henri Della

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion