International

Le temps du Pyrocène

Les incendies géants qui se multiplient dans le monde ne sont pas un phénomène naturel, croire le contraire serait criminel, estime l’auteure Joëlle Zask. Entretien.
Le temps du Pyrocène
«En Australie, il reste encore trois mois d’été. On n’est donc qu’au début de la catastrophe.» KEYSTONE
Méga feux

Pour Joëlle Zask, enseignante au Département de philosophie de l’université Aix-Marseille et auteure de Quand la forêt brûle (Premier Parallèle, 2019), les feux géants qui se multiplient dans le monde ne sont pas des phénomènes naturels. C’est bien le réchauffement climatique qui nourrit ces incendies et maintenant que ces derniers sont rentrés dans les villes, «on ne peut plus en faire abstraction». Que vous évoquent les incendies qui ravagent en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion