Lecteurs

Un grand succès… sans lendemain!

Michel Fleury rappelle les conséquences du blocus, avec ses nouvelles restrictions, pour la communauté cubaine en Suisse.
Cuba

Pour la 28e fois, l’Assemblée plénière de l’ONU a accepté le jeudi 7 novembre la demande de Cuba exigeant la levée du blocus imposé par les Etats-Unis. Depuis 1962, Cuba est soumis à des mesures restrictives très strictes. Quoique (légèrement) assouplies par le président Barak Obama, elles ont été renforcées de manière drastique par Donald Trump.

Le monde entier par 183 pays contre 3 condamne ce coup de force des Etats-Unis. Notre pays, tous les pays d’Europe et quasi tous les pays du monde ont voté pour la levée de ces sanctions inhumaines. En effet, seuls trois pays (Etats-Unis, Israël, Brésil) ont voté contre. Deux abstentions seulement…

Ce succès n’aura pas d’incidence effective… Le «gendarme du monde», à savoir les Etats-Unis d’Amérique, ne l’entend pas de cette oreille et cette situation préjudiciable pour l’île caribéenne va perdurer.

L’importance de ce blocus est telle qu’il concerne la Suisse également. Notre gouvernement s’est mis à genoux et n’a rien fait pour que les banques suisses et Postfinance ne se plient pas au diktat de Washington. Résultat: dans les deux sens, les transactions bancaires entre nos deux pays sont suspendues depuis maintenant plusieurs mois.

La communauté suisse à Cuba est la première lésée. Par ailleurs, l’image de notre gouvernement n’en a-t-il pas pris un bon coup? N’entendons-nous pas des bruits courir qu’il pourrait y avoir une modification au Conseil fédéral prochainement? Qui sème le vent, récolte la tempête, c’est bien connu.

Le peuple cubain en a vu d’autres. Nul doute qu’il saura surmonter cette crise. La solidarité dont il a fait montre tout au long de son histoire d’une part, et la multiplicité des appuis dont il est gratifié dans le monde d’autre part, en sont les garants.

Michel Fleury,
Yverdon-les-Bains

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Cuba

Connexion