Genève

Lorsque l’armée tirait sur des manifestants

Lorsque l'armée tirait sur des manifestants
Davide de Filippo, vice-président de la Communauté genevoise d'action syndicale, a pris la parole devant une centaine de personnes samedi. JPDS
Commémoration

Comme chaque 9 novembre, la gauche genevoise commémore un triste souvenir. Ils étaient une centaine de personnes samedi réunies sur le parvis d’Uni Mail pour se souvenir qu’en 1932, il y a 87 ans jour pour jour, l’armée faisait feu sur des manifestants venus protester contre la tenue d’un meeting fasciste. La fusillade avait fait 13 morts et 65 blessés et laissé un profond traumatisme au sein de la population

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion