Cinéma

«Madame», film intense et intime

Le cinéaste suisse Stéphane Riethauser met en parallèle le combat féministe de sa grand-mère et sa propre lutte contre l’homophobie. Entretien tandis que le film sort sur les écrans romands.
1
Pour Stéphane Riethauser (à droite) les jeux des enfants ­reflètent déjà le sexisme et l’homophobie de la société. LAMBDA PROD
Cinéma

Madame, c’est le titre du film, mais c’est aussi et surtout Caroline, la grand-mère du réalisateur genevois Stéphane Riethauser. Sa «muse» comme il aime à le rappeler dès le début de son documentaire – en salles aujourd’hui. Pour ce premier long-métrage en solo, le cinéaste de 47 ans livre un double portrait à la fois intense et intime. Celui de son aïeule, bien sûr, une femme forte, une femme à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion