Livres

Du rêve au cauchemar

De retour avec Dévorer le ciel, Paolo Gior­dano orchestre une fable moderne relatant les errements de jeunes idéalistes, libertaires et écolos ultras.
Du rêve au cauchemar
Paolo Giordano revient avec un grand roman ambitieux. DANIEL MORDZINSKI
Roman

Jeune prodige de la littérature italienne, ­lauréat du Prix Strega en 2008 pour La Soli­tude des nombres premiers, Paolo Giordano nous revient avec un grand roman ambitieux. Dévorer le ciel flirte parfois avec le chef-d’œuvre et aurait pu en être un, sublime et absolu, si l’auteur l’avait davantage resserré et avait évité de l’alourdir en en rajoutant à l’excès, surtout dans sa seconde partie. Le canevas de départ tourne autour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion