International

Front commun pour sauver l’hôpital

En France, un mouvement de grève inédit touche depuis mars tous les secteurs de la santé publique. Si la fronde a débuté au sein des services d’urgence, elle met en évidence une crise globale.
Front commun pour sauver l’hôpital
En deux décennies, 8,4 milliards d’euros ont été coupés, entraînant la fermeture de 100'000 lits, de 95 services d’urgences et la disparition de la moitié des maternités. DR
France

Ils étaient près de 10’000 à défiler mardi dans les rues de Paris pour une nouvelle journée de mobilisation. L’ensemble des personnels hospitaliers, de la psychiatrie, des maternités, soignants médicaux et non médicaux, travailleurs sociaux et administratifs, ainsi que les sapeurs-pompiers et le SMUR (Service mobile d’urgence et de réanimation) ont décidé de s’unir en un front commun pour demander l’amélioration de leurs conditions de travail. «Nous avons rejoint aujourd’hui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion