Cinéma

Indianara, un corps en première ligne

Au festival Everybody’s Perfect, le combat d’une femme trans dans le ­Brésil contemporain irradie dans un documentaire qui secoue l’âme et alarme.
Indianara, un corps en première ligne
Indianara, de toutes les manifs. DR
Genève

«Nous avons survécu aux bordels où vos parents et grands-parents sont venus payer pour jouir! Nous ne vous laisserons pas utiliser nos corps pour faire votre promotion!» Cri du cœur et harangue politique déterminée, le discours d’Indianara Siqueira, femme transgenre luttant pour les droits de tous les opprimés du Brésil, frappe par sa justesse. Dans le film éponyme présenté au festival queer Everybody’s Perfect, cette activiste force l’admiration par un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion