Histoire

Léonard de Vinci, du scalpel au crayon

L’inventeur de génie était aussi anatomiste. Il pratiquait la dissection pour comprendre et imiter la nature.
Léonard de Vinci, du scalpel au crayon 2
"Foetus dans l’utérus", une planche de Léonard de Vinci, vers 1511. ROYAL COLLECTION TRUST / ED. ACTES SUD / DR
Anatomie

«Inventer, c’est reproduire.» Le leitmotiv de Léonard de Vinci vaut assurément pour son énorme travail d’anatomiste, jamais publié de son vivant, mais considéré aujourd’hui comme l’une de ses œuvres majeures, au croisement de l’art et de la science. Observateur passionné de la nature et insatiable curieux, le génie de la Renaissance, dont on fête cette année les 500 ans de la mort, voulait pouvoir «imiter la nature» à la perfection dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion