Histoire

Le roman d’espionnage de Snowden

Le lanceur d’alerte révèle dans son autobiographie comment il a pu dénoncer la surveillance de masse opérée par les Etats-Unis.
Le roman d’espionnage de Snowden
Dans son autobiographie "Mémoires vives", le lanceur d’alerte Edward Snowden ne cache pas avoir été longtemps «naïf» face à l’ambition de surveillance américaine des télécommunications mondiales. KEYSTONE
Autobiographie

Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont choisi la guerre contre le terrorisme. «J’ai soutenu cette politique inconditionnellement et aveuglément, c’est le plus grand regret de ma vie», confie Edward Snowden dans Mémoires vives. Six ans après avoir mis en lumière l’existence de programmes américains capables de surveiller nos communications à l’échelle planétaire, le lanceur d’alerte révèle, dans une autobiographie qui sort de presse, comment il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion