Genève

Agent raciste ou victime d’une vengeance?

Le Tribunal pénal doit se prononcer sur une condamnation pour incitation à la haine sur Facebook. L’agent de sécurité prévenu se dit victime d’une usurpation d’identité.
Agent raciste ou victime d’une vengeance?
Daniel*, 42 ans, assistant de sécurité publique au sein de la police internationale depuis 2012, aurait tenu des propos racistes, discriminatoires envers des minorités religieuses et homophobes sur son compte Facebook. KEYSTONE
Justice 

L’affaire semblait limpide. Daniel*, 42 ans, assistant de sécurité publique au sein de la police internationale genevoise depuis 2012, tient des propos racistes, discriminatoires envers des minorités religieuses et homophobes sur son compte Facebook. Une prose fleurie, parsemée de fautes d’orthographe, agrémentée de majuscules à foison et d’une ponctuation agressive. Les posts se multiplient entre juillet 2012 et février 2016, tant et si bien que le 3 juin 2016, un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion