International

La palme de l’exploitation

Précarité, travail des enfants, la palme africaine de Malaisie a un goût saumâtre. Nestlé montré du doigt.
La palme de l’exploitation
Les plantations de palme africaine de Sabah produisent près du dixième de l’huile commercialisée dans le monde. KEYSTONE
Agrobusiness

Mauvaise pour la santé des consommateurs, l’huile de palme ne semble pas meilleure pour celle des travailleurs. En Malaisie, des centaines de milliers de cultivateurs de l’Etat de Sabah vivent dans la précarité, l’insalubrité, la peur d’être expulsés, le tout pour des revenus inférieurs au seuil de subsistance, dénonce une enquête de l’ONG Solidar. Travail des enfants, accès limité à la médecine et à l’école, les violations des droits humains

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion