Neuchâtel

A Neuchâtel, la gauche lorgne sur le siège UDC

La course aux Chambres fédérales est particulièrement scrutée à Neuchâtel. Si l’équilibre entre PS et PLR devrait perdurer aux États, le siège de Raymond Clottu au National est menacé par la vague verte.
A Neuchâtel, la gauche lorgne sur le siège UDC
La salle des Chevaliers du Château, le 18 octobre 2015 lors des élections fédérales. Cette année, la tension ne devrait pas baisser en ce qui concerne le Conseil national. KEYSTONE/Sandro Campardo
Elections fédérales

Le socialiste neuchâtelois Didier Berberat s’en va l’esprit serein. «Raphaël Comte (PLR, ndlr) et moi avons finalement réussi à obtenir une liaison ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, le bilan est plutôt bon.» Avec le départ des deux conseillers aux Etats, la course à la Chambre haute fait l’objet d’un intérêt particulier. Contrairement aux autres cantons, Neuchâtel et le Jura élisent leurs sénateurs au scrutin proportionnel. L’équilibre politique ne devrait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion