Genève

Les faiseurs de tomates

A l’intérieur des serres genevoises, comment les tomates locales sont-elles produites? Deux agriculteurs à la taille et aux procédés distincts racontent leur métier.
Les faiseurs de tomates
Jeremy Blondin (à g.): «L’utilisation de produits se fait en dernier recours, et de façon très ciblée». Tibère Hug: «La terre contient une énergie et la transmet naturellement aux fruits». CÉDRIC VINCENSINI
Agriculture

Ils cultivent les mêmes plantes, mais un monde semble les séparer. Cet été, Le Courrier est allé à la rencontre de deux producteurs genevois de tomates. D’un côté, Jeremy Blondin, directeur du Domaine des Mattines à Perly, l’un des plus importants de la région. De l’autre, Tibère Hug, du Domaine des Verpillères à Vandœuvres, qui écoule ses fruits et légumes sur les marchés. Comment les tomates locales sont-elles récoltées? Quelles

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion