Livres

Vera Michalski-Hoffmann. Pour l’amour du livre.

Alors qu’on annonce souvent la mort du livre, la mécène et éditrice a choisi de vouer son existence à sa survie.
Vera Michalski-Hoffmann. Pour l'amour du livre
Le credo de Vera Michalski-Hoffmann: «Lutter par tous les moyens contre l’érosion de la lecture.» KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Portraits de der

Dans les bureaux des éditions Noir sur Blanc, à deux minutes de la gare de Lausanne, on ouvre les cartons: les deux premiers titres de la «Bibliothèque de Dimitri» viennent d’arriver. Cette nouvelle collection reprend le domaine étranger de L’Age d’homme et son immense corpus slave, constitué par Vladimir Dimitrijevic, décédé en 2011, «dans le respect de la vision de la littérature défendue par le fondateur». Pour Vera Michalski-Hoffmann, cette

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion