Genève

«Les inégalités salariales me choquent»

En vue des prochaines élections, Le Courrier interroge des candidats de différents partis. Aurélie Friedli se présente au Conseil national sur la liste du Parti socialiste (PS).
«Les inégalités salariales me choquent»
"Je soutiendrai toute proposition allant dans le sens d'une meilleure répartition des richesses." DR
Elections fédérales

Aurélie Friedli se présente au Conseil national aux prochaines élections, sur la liste du Parti socialiste (PS). Si vous êtes élue, quelle proposition défendrez-vous en priorité? Aurélie Friedli: Je soutiendrai toute proposition allant dans le sens d’une meilleure répartition des richesses. Je pense en particulier à l’initiative des Jeunes socialistes qui vise à taxer davantage les revenus issus du capital. Les inégalités salariales au sein des entreprises me choquent aussi.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion