Genève

Le PdT ne fera pas complètement cavalier seul

Le Parti du Travail veut sous-apparenter ses listes pour les élections fédérales avec celles d’Ensemble à Gauche. Mais il dénonce les «prétentions hégémonistes» de Solidarités.  
Vers un Big bang de la gauche radicale?
DR
Elections fédérales

Le Parti du Travail (PdT) est d’accord de signer le sous-apparentement avec les listes d’Ensemble à Gauche (EàG) formées par Solidarités et le DAL pour les élections fédérales. Et ce pour ne pas disperser les voix de la gauche radicale et par gain de paix avec Solidarités, selon un communiqué publié dimanche soir. Le PdT, suivant une politique actée à son niveau national, ne fera pas liste commune avec ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion