Solidarité

Enfants domestiques, pas esclaves

Près de deux millions de mineurs travaillent encore au Pérou, même si le phénomène est en baisse. L’ONG Genève Tiers-Monde soutient des filles domestiques, souvent maltraitées.
Enfants domestiques, pas esclaves
L’ONG Cesip sensibilise les familles en campagne, afin de retarder le plus possible l’âge à partir duquel les jeunes filles sont envoyées en ville pour travailler comme domestique. KEYSTONE
Pérou

Rosalia n’avait que 6 ans lorsqu’elle a commencé à travailler. Elle en a aujourd’hui 17. La voix claire et assurée, le regard profond, cette jeune fille aux traits délicats a réalisé toute sa vie des travaux domestiques chez des particuliers à Cuzco, dans la région des Andes. Lorsqu’elle a débuté, elle vivait chez ses employeurs et travaillait jusqu’à dix heures par jour. Un travail pénible qui lui a valu brimades et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion