Vaud

La Municipalité d’Yverdon se déchire

La lettre envoyée par le syndic au journal La Région entraîne une rupture de collégialité au sein de l’exécutif.
La Municipalité d’Yverdon se déchire
Les élus de gauche ­représentés par Céline Ehrwein, ­cheffe du groupe Les Verts d’Yverdon, Pierre ­Dessemontet et Jean-Claude Ruchet, ­municipaux socialistes (de g. à dr.), ont annoncé hier la rupture de la collégialité à l’exécutif. KEYSTONE
Liberté de la presse

Grande pagaille à la Municipalité d’Yverdon. Les circonstances du départ de Caroline Gebhard de la rédaction en chef du journal La Région – un licenciement, selon son avocat – divisent l’exécutif. Au point que les trois municipaux de gauche ont rompu, mardi matin, la collégialité. Ils refusent de cautionner la lettre envoyée par le syndic à La Région, qui précède le départ de la rédactrice en chef. Rappel des faits.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion