Cinéma

Daniel Wyss. Passeur de mémoire

Au sein du collectif Climage, le réalisateur lausannois affiche une filmographie qui sonde histoire et politique. A l’image de son dernier documentaire, Ambassade.
1
«Nos films donnent une voix à des personnes mutiques ou invisibles», explique le réalisateur lausannois. OLIVIER VOGELSANG
Portrait

Cheminots des hauts plateaux équatoriens, réfugiés chiliens en Suisse ou otages américains en Iran sont les protagonistes des documentaires de Daniel Wyss. L’histoire orale est sa marque de fabrique et son travail éclaire des enjeux majeurs du monde contemporain. «Daniel est ultra vif. Il comprend vite les enjeux politiques et possède un don pour le storytelling. Il est particulièrement à l’aise pour mettre en ordre les témoignages et construire des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion