International

Les forçats de l’appel

Bien formés et corvéables à merci, les travailleurs albanais offrent des profits sans limite aux géants du télémarketing. Le tout jeune syndicat Solidariteti tente de fédérer les 30 000 salariés du secteur.
Les forçats de l’appel
Mirela Ruko Besmir Male et tentent de fédérer les milliers de téléopérateurs albanais dans leur jeune syndicat Solidariteti. LOUIS SEILLER
Albanie

Près du centre de Tirana, dans un immeuble moderne aux vitres bariolées de slogans invitant à la performance, des trentenaires planchent sur un questionnaire. Ils passent un examen d’italien, espérant ainsi décrocher un emploi à Telepeformance. Il faut dire que le N° 1 mondial du télémarketing ne serait rien de moins que le «meilleur endroit pour travailler de l’année 2018», selon un clip de promotion qui célèbre ses dix ans de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion