Solidarité

Boxer pour oser à nouveau

Nombre de femmes yézidies réfugiées à Rwanga ont subi des agressions sexuelles pendant la guerre. Sur le ring, certaines retrouvent la confiance en soi et le goût de la solidarité. Reportage.
Boxer pour oser à nouveau
Husna, 17 ans, ne regarde plus derrière elle. Son rêve: une carrière de boxeuse ou de médecin. GIACOMO SINI
Kurdistan irakien

Un conteneur de 45 m2 rempli d’objets de toutes sortes, des instruments de musique aux boîtes d’aiguilles d’acupuncture: aussi étrange que cela puisse paraître, il n’en faut pas plus pour restaurer l’estime de soi de douze femmes yézidies du camp de Rwanga. C’est que l’on y trouve surtout un sac de gants et des équipements sportifs, car chaque jour, une heure durant, la petite pièce se transforme en salle de gym.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion