Cinéma

Sœurs d’armes dans l’image

Dans Delphine et Carole, insoumuses, Callisto McNulty rend hommage à sa grand-mère Carole Roussopoulos et à la comédienne Delphine Seyrig, vidéastes et féministes inspirantes.
Sœurs d'armes dans l'image 3
Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig sur le tournage de "Sois belle et tais-toi" (1976). LES FILMS DE LA BUTTE
Documentaire

L’an dernier, la Médiathèque Valais-Martigny consacrait une grande exposition à Carole Roussopoulos, pionnière de la vidéo qui en fit, entre autres, un instrument au service des luttes féministes des années 1970. Aujourd’hui, sa petite-fille lui dédie un documentaire évoquant sa rencontre avec la comédienne française Delphine Seyrig et leur collaboration militante derrière la caméra. Dévoilé en février à la Berlinale, Delphine et Carole, insoumuses a décroché depuis le Grand Prix

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion