Genève

Les «Meuf» en lutte contre le sexisme

Des collégiennes âgées de 16 à 19 ans dénoncent des remarques et commentaires déplacés émanant de leurs professeurs. Un livre de témoignages paraîtra le 14 juin.
Les «Meuf» en lutte contre le sexisme
Les «Meuf», Mouvement étudiant pour l’unité féministe. L’idée de créer un réseau féministe au sein du secondaire II a germé lors d’une assemblée de la grève des femmes. ERIC ROSET
École

Elles s’appellent Aline, Lilou, Carine, Emilie ou encore Natalia, elles ont entre 16 et 19 ans et étudient dans les collèges de Saussure, Rousseau, Claparède, Voltaire et Calvin. Il y a peu, elles se sont fédérées sous la bannière des «Meuf», soit le Mouvement étudiant pour l’unité féministe. En tout, elles sont une quinzaine, actives dans tous les collèges du canton. Leur objectif: lutter contre le harcèlement sexuel et sexiste.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion