Neuchâtel

Le chef du postobligatoire accusé de pédophilie

Il est reproché à Laurent Feuz d’avoir échangé des messages de nature sexuelle avec une personne qu’il croyait être une jeune fille mineure âgée de 14 ans.
Le chef du postobligatoire accusé de pédophilie
La personne avec laquelle le chef du Service des formations obligatoires et de l'orientation du canton de Neuchâtel était en réalité un agent de la police judiciaire fédérale en couverture. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Pédophilie

Le chef du Service des formations postobligatoires et de l’orientation du canton de Neuchâtel est visé par une enquête pénale, a expliqué lundi le Ministère public, confirmant des premières révélations de la radio locale RTN. L’ex-haut fonctionnaire a démissionné vendredi avec effet immédiat «pour raisons personnelles», selon un communiqué laconique de la Chancellerie publié le même jour. Il est reproché à Laurent Feuz d’avoir entretenu, avec une personne qu’il croyait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion