Genève

Le café suspendu séduit le PLR

Payer son café à double afin d’en offrir un second à une personne démunie: une motion PLR propose d’étendre la pratique à tous les établissements de la Ville de Genève.
Le café suspendu séduit le PLR
L’offre pourrait aussi s’étendre à la consommation de nourriture. WIKIMEDIAS
Solidarité

 Le café suspendu se politise. Cet acte de générosité anonyme, consistant à payer son café à double afin d’en offrir un second à une personne démunie, pourrait se répandre dans tous les établissements appartenant à la Ville de Genève. La proposition provient d’une motion du conseiller municipal PLR, Simon Brandt. Cette pratique, encore peu usitée à Genève, a déjà séduit quelques restaurateurs privés. Le texte met en avant le caractère

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion