Vaud

Le gymnase de Morges panse ses plaies

Les messages de haine ont disparu des murs de l’établissement scolaire, mais pas leurs effets.
Le gymnase de Morges panse ses plaies
La directrice du gymnase Véronique Mariani est fière des actions entreprises par les élèves. DAVID TROTTA
École

«Plus d’amour, moins de haine», «Qui que tu sois, tu es ici chez toi», «Peace and beaucoup de love». Après les messages de haine qui ont dégradé les murs du gymnase de Morges, samedi, un élan de solidarité et de paix régnait lundi dans l’établissement. Et ce grâce à la quinzaine d’élèves venus effacer les tags et créer de grandes banderoles sur lesquelles ils et elles ont exprimé les valeurs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion