International

L’armée met Bouteflika sous pression

Le chef d’état-major veut engager une procédure pour déclarer le président algérien inapte à l’exercice de ses fonctions.
L’armée met Bouteflika sous pression
Le général Ahmed Gaïd Salah, ici au côté du président Bouteflika en 2012, était pourtant l’un des ses plus fidèles partisans. KEYSTONE
Algérie

Le chef d’état-major de l’armée algérienne a demandé que soit engagée une procédure qui peut être utilisée quand le président se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions. Deux tiers des voix du parlement sont nécessaires pour lancer cette procédure. Affaibli depuis 2013 par les séquelles d’un AVC, le président Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, est confronté depuis plus d’un mois à une contestation sans précédent depuis son arrivée à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion