Genève

La Ville à l’écoute des Charmilles

Jeudi soir, Esther Alder a proposé des mesures pour prévenir les violences aux familles du quartier endeuillées par le meurtre de Chris, en janvier dernier.
La Ville à l’écoute des Charmilles
Pour Esther Alder (au centre, entourée de Stéphanie Pédat, adjointe de direction au Service de la jeunesse, Ayari Felix Beltrametti, chargée de mission au Service des écoles et institutions pour l'enfance, et Serge Mimouni, directeur adjoint au DCSS), la cohésion sociale dépend de chacun. PATRICK GILLÉRON LOPRENO.
Ville de Genève

Le 19 janvier dernier, le meurtre de Chris, dans le parking de Planète Charmilles, laissait tout un quartier endeuillé. Il suscitait aussi de nombreuses inquiétudes. Comment éviter qu’un tel déchaînement de violence se reproduise? Quelles structures peuvent être mises en place pour sensibiliser les jeunes et prévenir de nouvelles agressions? Pour y répondre, Esther Alder, conseillère administrative chargée du Département de la cohésion sociale et de la solidarité (DCSS), a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion