Des entreprises divisées

La position des grandes associations économiques s’est imposée hier à Berne. Cinq faîtières, dont economiesuisse et SwissHoldings, ont convaincu la majorité des sénateurs de balayer l’initiative pour des multinationales responsables ainsi que son contre-projet indirect. «La Chambre des cantons a souscrit aux recommandations de l’économie» en rejetant un «contre-projet aussi nuisible que l’initiative», s’est félicitée hier SwissHoldings, qui représente «57 des plus grandes entreprises de Suisse» (La Poste, Roche, etc.). L’économie,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion