Genève

Policier néonazi débouté par le Tribunal fédéral

Le TF légitime le licenciement, en 2014, d’un policier genevois qui exprimait sur Facebook sa fascination pour Hitler sous le pseudonyme «Hussard noir».
Policier néonazi débouté par le Tribunal fédéral
Le quotiden 20 Minutes révélait en 2014 la mise sous enquête d’un policier genevois pour ses penchants pour le IIIe Reich. (capture d’écran 20 Minutes)
Justice 

Le licenciement, en 2014, d’un policier exprimant sur Facebook ses penchants pour le Troisième Reich est proportionnel, bien qu’il soit intervenu à un an et demi de la retraite anticipée du fonctionnaire qui comptait trente ans de carrière. Tel est l’avis du Tribunal fédéral, qui a donné raison à la justice genevoise (notre édition du 28 novembre 2017) du dans un arrêt rendu l’été dernier et passé inaperçu jusque-là. Sous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion