Suisse

Les CFF et Bombardier font la paix

La compagnie et le fabricant promettent de résoudre les problèmes des nouveaux trains. Ensemble.
Les CFF et Bombardier font la paix
Selon les CFF, une partie du retard est imputable à la procédure judiciaire en cours impliquant des organisations de défense des personnes handicapées. KEYSTONE
Trains

«L’accouchement est laborieux et douloureux. Mais nous sommes les parents et nous ferons tout pour que notre enfant se porte bien.» Andreas Meyer, patron des CFF, n’a pas lésiné sur les métaphores, hier, au moment de revenir sur les retards de livraison et les problèmes rencontrés par les nouveaux trains Bombardier. A son côté se tenait le «deuxième parent», Laurent Troger, président – qui a annoncé sa démission il y

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion