Histoire

Ces «bons offices» qui font l’histoire

Depuis un siècle et demi, la Suisse est régulièrement sollicitée pour aplanir des conflits internationaux.
Ces «bons offices» qui font l’histoire
L’un des otages américains, en novembre 1979, devant l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran. La Suisse déploiera d’énormes efforts pour leur libération. KEYSTONE
Diplomatie

Il y a quarante ans, au lendemain de la Révolution iranienne, plusieurs centaines d’étudiants envahissent l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran. Ils exigent que le shah Mohammad Reza Pahlavi, qui a été destitué par l’ayatollah Khomeyni et séjourne à New York pour des raisons de santé, leur soit livré pour être jugé. Durant 444 jours, du 4 novembre 1979 au 20 janvier 1981, 56 diplomates et civils américains sont retenus en otage. Le président

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion